Sona Jobarteh

Sona Jobarteh

 

La kora, une harpe d'Afrique de l'Ouest à 21 cordes, est traditionnellement jouée par des griots masculins ou des musiciens héréditaires, mais jamais par des femmes. Sona Jobarteh a décidé de changer les règles. Elle joue en faisant preuve d'une musicalité élégante et complexe. Sona est également une excellente chanteuse, menant un groupe expérimenté composé de quatre musiciens. L’artiste a rapidement atteint un succès international après la sortie de son premier album « Fasiya »  (Héritage) acclamé par la critique en 2011. Son grand-père, Amadu Bansang Jobarteh, était un maître-griot et une icône majeure de l’histoire culturelle et musicale gambienne. Son cousin Toumani Diabaté est également connu dans le monde entier pour sa maîtrise de la kora. Initiée à cet instrument dès ses 4 ans par son frère aîné, Tunde Jegede, reconnu comme un maître de la kora et un virtuose du violoncelle, Sona a commencé son voyage musical très jeune. Elle a conquis des auditoires partout dans le monde avec sa voix captivante et ses mélodies entraînantes qui transmettent des messages sur les valeurs qu'elle défend  l’identité culturelle, l’amour et le respect, tout en restant totalement fidèle à son héritage gambien.

Crédit photo : Sona Jobarteh ©DR.

 

+ d'informations

Sur scène à Ça Jazz à Brides : 

Vendredi 5 juillet à 20h45 - Grande Scène - concert offert au public